Fête des battages

Ici, pas de battage médiatique mais une simple fête pour attirer les touristes :?

Au son de la cornemuse et des bombardes, on pouvait revoir de vieux outils de travail agricole: faneuse, « rateleuse », batteuse… et tracteurs que nos parents et grands-parents ont utilisés. 8O

100_1551.JPG100_1557.JPG100_1559.JPG 100_1566.JPG

100_1560.JPG 100_1544.JPG 100_1546.JPG 100_1549.JPG

Beurre et pain étaient fabriqués sur place pour la dégustation immédiate; sans oublier les crèpes bien sûr. 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Fête des battages

  1. Bernard dit :

    C’est avec une émotion certaine que j’ai revu un Massey-Harris (photo 100- 1560) le tracteur de mon père, et sur lequel j’ai appris à conduire (moteur essence, 3 vitesses, relevage à ressorts ) ;-)

  2. Cricri dit :

    Et vous avez dégusté pain beurré et crèpes ??? Il y avait du monde ?? Des gens que vous connaissiez ??

  3. mfrance dit :

    Le pain était acheté avant d’être cuit! Nous n’avons rien dégusté car c’était en après-midi et il ne faut pas abuser des bonnes choses! ;)
    Pas trop de monde mais il avait été servi 250 repas à midi après la parade de vieilles voitures depuis Baden. Le soir, c’était fest-noz! Le problème, c’est que de telles manifestations se produisent dans presque tous les bourgs de la contrée et les gens ne savent plus où « donner de la coiffe »! :lol:

  4. Bernard dit :

    Question du jour : que vaut il mieux :
    « donner de la coiffe » ou « travailler du chapeau « ?

    le débat est lancé ;-)

  5. denis dit :

    Marie France parle de rateleuse… Je vais rappeler un souvenir. Lorsque j’avais 3 ans (?), j’étais assis près de mon grand père Alfred, sur la rateleuse tirée par « Finette ». Nous faisions les foins dans un pré appélé « Sainte Errnelle ». Je me suis endormi tout d’un coup, sur cette machine, et je suis tombé dans les dents de la rateleuse (ceux qui connaissent cette machine peuvent imaginer…). Heureusement que mon grand père a eu un excellent réflexe, il a stoppé Finette, qui a eu aussi un excellent reflexe en « pilant » sur place. Sans le réflexe de mon grand père et du cheval, j’aurais été embrauché par les dents de la rateleuse. J’étais très jeune, pourtant je me souviens parfaitement de l’incident / accident, et surtout de la peur que j’ai eue. Mon grand père aussi a eu très peur…

  6. Bernard dit :

    moralité : il est parfois dangereux de « faire du foin »
    Sarko devrait méditer cette pensée :oops:

Laisser un commentaire