Comme des larrons en foire…. (du trône… )

Le chanoine de » Saint Jean des latri.es  » :oops: a invité son pote le pape a la fête de l’Huma :happy:

Le nabot avait aussi invité le bon Dieu * qui a tout de même décliné l’invitation…

*ça l’aurait fait pour la photo..!    :mgreen:

Ce scoop sera probablement du pain béni pour Denis ;-)

pensée du jour

mon Pere pardonne lui car il ne sait plus ce qu’il fait

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Comme des larrons en foire…. (du trône… )

  1. denis dit :

    Je ne vois vraiment pas l’intérêt, sinon politique, de remettre sur le tapis le débat sur la laïcité, dans une France laïque et apaisée. Il faudra que Sarko justifie maintenant pourquoi il a refusé d’accueillir le Dalaï Lama. Il est vrai qu’en agissant ainsi, d’un côté il préserve (mal) la susceptibilité (financière et économique) des chinois, et de l’autres il espère attirer les voix des cathos (sauf la miennne…) Pauvre type !
    C’est à mourir de rire d’entendre Sarko afficher sa foi en Dieu. Encore un qui confond religion (ou bling bling religieux) et foi. S’il y a bien un homme qui devrait être discret sur ses convictions religieuses, c’est bien lui. Je ne sais comment il harmonise le discours des Béatitudes de l’Evangile, et son comportement violent, partisan, protégeant les intérêts des riches et même des très très très riches, et fustigeant les pauvres et les chômeurs. Abbé Pierre, au secours ! Il est devenu fou… Malheureusement, il a trouvé, en la personne de Benoît, un complice intéressé.

  2. mfrance dit :

    La seule solution est d’entrer en résistance! :bing:

  3. Bernard dit :

    chère Marie France
    avec de tels propos tu va ëtre connetée en direct sur Edvige :mgreen:

    alors que SARKO essaie de promouvoir la laïcité positive :evil:

  4. denis dit :

    Y a-t-il donc un cléricalisme positif ou négatif ? Une laïcité négative ?
    On se croirait revenir en 1905.
    Aucun prêtre, aucun évêque de France (hormis deux ou trois intégristes, nostalgiques de la France fille aînée de l’Eglise, proches de Le Pen ou de l’Opus Dei) n’a jamais demandé de rouvrir le débat sur la laïcité. L’Eglise de France et l’Etat, ont, depuis des décennies, cohabité sans problème. En 1988, à la demande du 1er Ministre Michel ROCARD, un prêtre a même fait partie des négociateurs de l’Etat français qui ont permis d’apaiser les tensions entre les canaques et les caldoches en Nouvelle Calédonie (Jean Marie Tjibaou et Jacques Lafleur). Ce prêtre, le Père Guibertaud, associé à un franc maçon, à Christian Blanc (ancien PDG d’Air France) et à des politiques, n’a jamais été récusé, ni par les laïcs, ni par les religieux. Preuve que l’Etat savait utiliser les compétences des uns et des autres, laïcs ou religieux. Il a fallu ce petit crétin inculte, méconnaissant totalement l’Histoire de la France, sans foi ni loi autres que le pognon, pour relancer ce débat suranné. Peut-être rêve t-il d’être le futur Saint Louis ? C’est grave docteur ??

  5. mgermaine dit :

    Pour ceux qui sont interessés, entrer en résistance est le thème du festival du livre de Mouans Sartoux, qui aura lieu début octobre et dont le programme est accessible sur internet.

  6. mfrance dit :

    J’ai visité le site du  » festival du livre » de Mouans Sartoux: j’ai vu que Malika Mokeddem serait présente. J’ai lu son livre: « la transe des insoumis » qui traite de l’insoumission apportée par la lecture.
    Bon festival qui propose beaucoup d’activités et débats très intéressants.

Laisser un commentaire