Petite ourse et grande ourse

Arthémis, déesse de la chasse (et des ours) a puni sa servante préférée, la nymphe Callisto, qui avait séduit Zeus alors qu’elle avait fait voeux de virginité pour servir sa maîtresse. Folle de rage, Arthémis transforma Callisto et son fils Acras, fruit de son union avec Zeus, en ours. Zeus, pour protéger Callisto et leur fils des chasseurs, les envoya dans le ciel et donna ainsi naissance à deux constellations : la Grande et la Petite Ourse.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Petite ourse et grande ourse

  1. Bernard dit :

    voilà une belle légende Annemaire
    est-ce que tu pourrais citer « tes ours »?

    :happy:

  2. Annemarie dit :

    Je suis la mémoire transgénérationnelle d’Havla qui se remet de sa rencontre avec un triste C

  3. mfrance dit :

    Le message est bien énigmatique! :/
    Après recherche, j’ai compris que le nom « Havla » était celui de l’ourse des Pyrénées!!!
    A.Marie, aurais-tu été, toi aussi, transformée en ours? :oops:

  4. Vincent dit :

    Je dis tout.
    Ce n’est pas anne marie mais vincent qui a mis cette belle légende.
    Bravo Marie France je vois que tu as suivi l’actualité.
    Le résultat de l’enquête a montré que le chasseur a menacé Havla par ses gestes. Elle a donné un coup de patte de défense et s’est enfuie sans chercher plus, ce qui montre le coté calme de l’ours; grande difference par rapport à un carnivore.
    Havla attend logiquement un heureux évènement pour février et n’a pas aimé être dérangée de sa couche au pied d’un arbre. Elle s’est levée brusquement pour fuir et l’autre encore plus C que C a gesticulé et tiré un coup de fusil.
    Sinon Anne Marie est la mémoire transgénérationelle des ours.
    Allez une autre légende pour ce soir.

    L’époque préhistorique
    un intérêt tout particulier à l’ours, puisqu’ils ont eu la volonté de le représenter. Peut-être l’animal était-il Les dessins découverts dans les cavernes sont une preuve que les hommes préhistoriques portaient déjà même déifié…
    De plus, la première statue conservée datant de la préhistoire, retrouvée dans la grotte de Montespan, représente un ours.

    Ces objets d’art permettent aux préhistoriens de penser aujourd’hui qu’il existait certainement, à cette époque, une pratique cultuelle de l’ours chez les premiers hommes.

    « Dans la grotte Chauvet, découverte en 1994 en Ardèche, les peintures d’animaux datent d’environ 32 000 ans. Au centre de la «salle du crâne», on a trouvé ce crâne d’ours, placé sur un piton rocheux. Autour de lui, en demi-cercle, une douzaine d’autres crânes. Doit-on supposer l’existence d’une «religion de l’ours» chez les hommes de Cro-Magnon ou de Neandertal ? C’est une question qui fait débat chez les préhistoriens. Or l’existence d’un culte de l’ours est attestée dans les sociétés antiques et le haut Moyen Age chrétien. Et toutes les mythologies européennes font de l’ours un animal à part – dieu ou ancêtre de l’homme. Ces cultes sont-ils hérités du paléolithique ? Ils témoignent en tout cas de l’éclairage que l’histoire peut apporter à la préhistoire. »

    Michel Pastoureau, L’ours, histoire d’un roi déchu, Seuil, 2007.

  5. denis dit :

    La grande Artémis, que cite Anne Marie, a eu une influence énorme sur le christianisme, y compris au second concile œcuménique de Constantinople en 381.

Laisser un commentaire