qu’ils aillent se « faire voir » ailleurs ..!

Ok , j’ai bien compris que  les » grands  » (défense de ricaner ….) de ce monde avaient besoin d’être en sécurité….

pour mamailler leurs sales  affaires … :col:

je leur conseille donc un endroit hyper sécurisé, où en plus ils ne dérangeraient pas grand monde :bing:

CUBA-US-ATTACKS-ENDURING FREEDOM-AFGHANISTAN DETAINEESguantanamo

pas la peine de venir em…… les Strasbourgeois   et » l »Alasce qui travaille  »   …..:col:

slogan du jour  :  peace  partout….

ouf j’en ai enfin  trouvé un    il  y a rupture de stocks…  :happy:

peace

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à qu’ils aillent se « faire voir » ailleurs ..!

  1. mfrance dit :

    Les anti OTAN voulaient une manifestation pacifique et pacifiste :bravo:
    Que voulaient les casseurs et qui sont-ils? Il ne faut pas beaucoup réfléchir pour agir comme ils l’ont fait! L’homme est-il donc majoritairement violent? :bing:

  2. denis dit :

    Dur, dur d’entendre Besancenot dire « qu’il comprend les casseurs ! » Ce disant, il décrédibilise les manifestants pacifistes et pacifiques, et les non violents. Autrement dit, il y a encore du boulot !
    Entre l’extrême gauche et l’extrême droite, parfois je m’interroge…!!!

  3. Bernard dit :

    on ne peut pas cautionner la casse et les casseurs :col:
    mais on peut aussi s’interroger pourqui la préfecture a cantonné le village anti otan dans un quartier hyper -sensible
    il y a avait de place dans des secteurs plus chics ….

    STRASBOURG (Reuters) – Les très violents incidents qui ont vu samedi un quartier populaire de Strasbourg ravagé et des bâtiments incendiés par des manifestants anti-Otan suscitent des interrogations en raison de l’absence des forces de l’ordre.

    Evoquant des « dégâts considérables », le maire de Strasbourg Roland Ries a demandé des éclaircissements. Dans la soirée sur LCI, il a demandé une « aide exceptionnelle de l’Etat pour remettre l’ensemble de ce quartier en état de marche ». Nicolas Sarkozy a rejeté les critiques et défendu la police.

    Selon des témoins et un journaliste de Reuters présent sur place, ces événements survenant après le passage du cortège officiel ont duré une heure vingt sans que les policiers, massés à proximité, n’interviennent.

    L’ancien poste de douane du pont de l’Europe, un hôtel Ibis, une pharmacie ont été incendiés et sont partis en fumée, les pompiers arrivant, selon des témoins, tardivement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.