Et avec cela, la société « gênée râle » ….

Jerôme Kerviel est certes un  personnage malhonnête (génial)* mais doit-il  seul porter le chapeau…

Il est condamné à 177000 années de travaux forcés pour rembourser les 4,9 milliards qui aurait fait perdre a l banque alors celle-ci a déjà récupérée 1,7 milliards  :green:

il a y a quelque chose de pourri dans la banque et de ridicule dans notre système judiciaire… :oops:

tant qu’il faisait gagner de l’argent à la banque avec les mêmes méthodes il était vénéré

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Et avec cela, la société « gênée râle » ….

  1. Admin dit :

    Les autres banques concurrentes de la SG et qui étaient elles aussi au bord de la banqueroute n’ont pas eu la chance d’avoir leur « Kerviel » pour se dédouaner de leurs pratiques de « voyous » :angry:

  2. denis dit :

    Je pense qu’il faut savoir raison garder : faire le procès des banques ne dispense pas de faire le procès d’une personne, en l’occurrence un voyou. Car Kerviel est un voyou. Certes il est le produit d’un système, mais tous les produits de ce système n’ont pas pété les plombs comme Kerviel. Nous sommes nous aussi le produit d’un système. Est-ce que nous devenons subitement des brigands, est-ce que nous détournons le système informatique de notre entreprise, est-ce que nous faisons des faux en écriture, est-ce que nous détournons la loi, est-ce que nous dépassons à l’infini les pouvoirs professionnels qui sont les nôtres ? Si demain quelqu’un vole ma voiture parce que j’aurai laissé les clés sur le tableau de bord, est-ce moi qui serai condamné pour laxisme ou est-ce le voleur qui sera condamné. Kerviel, compte tenu de sa formation, de sa compétence savait ce qu’il faisait. D’ailleurs tous ses collègues l’ont dit. Mais il était mû par un seul objectif, j’ai envie de dire par un seul idéal (comme ce mot sonne faux), celui de l’ambition et du fric (ce crétin n’a même pas détourné un seul centime…)
    Mais il n’en reste pas moins qu’il est urgent de faire le procès du système. Mais, faire le procès du système revient à faire aussi le procès des états et des gouvernants, puisqu’ils couvrent le système financier*. Quel juge aura le courage de faire ce procès ? aucun. Je signale que l’Europe, dont la France, est en train de dérouler le tapis rouge devant les hedge funds (les fonds spéculatifs), les voyous de chez voyous, les tueurs du Tiers Monde. Il est donc plus facile de faire le procès d’un seul. Ça donne bonne conscience à tout le monde.

    * je signale que le système financier va bien au delà des banques. Toutes les grandes entreprises (pas seulement celles du CAC 40) font partie de ce système, ont leurs traders, utilisent des produits dérivés, ont des produits toxiques dans leurs bilans.

Laisser un commentaire