après l’Ile aux moines… voici

les vignes aux moines… au gré des « vents d’ange  »

moine-moenchberg-r.jpg moine-tonneau-r.jpg

et là nous sommes ni plus ni moins sur le terroir grand Cru du Moenchberg à Andlau (67) : littéralement la montagne des moines

Les moines savaient dénicher les meilleurs terroirs

En Alsace de bons terroirs se nomment

Bruderthal : vallée des frères ou Bruderberg : montagne des frères

Klostergarten ; jardin du couvent etc

Bien sûr en Bourgogne il y a le célèbre Clos Vougeot fondé par les moines de l’abbaye de Cîteau

facade-clos-vougeot.jpg clos-aerienne-vougeot.jpg

et Jacques ne manquera pas de rajouter une photo des vignes de l’abbaye Saint Honorat des Iles de Lerins

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à après l’Ile aux moines… voici

  1. olive dit :

    Ou encore « Opus One » de la Napa Valley… (je déconne bien sûr) ;)

  2. mfrance dit :

    Mais les moines abandonnent aussi certaines productions telles celle des vins de messe qui était dans le Gard à Bellegarde. Un moine de l’abbaye trappiste de Notre-Dame des Neiges dans l’Ardèche allait chaque année entretenir les 33 000 m2 où était pressé le vin. L’abbaye a produit cette année environ 800 000 bouteilles de vin de messe plus 6 000 bouteilles d’Ictus: un muscat à petit grain, fleuron des vins liturgiques de l’abbaye.La communauté vieillissant, la société vinicole Notre-Dame des Neiges sera vendue à un jeune viticulteur .

  3. Vincent dit :

    Ce moine aussi rond que son tonneau est vraiment sympathique.
    A Chartres, des bénévoles de « la commune libre de St Brice » ont replanté il y a 3 ans un vignoble sur le coteau du Val de L’Eure à l’endroit même où les moines de l’Abbaye de St Brice, au 17eme siecle, cultivaient la leur qui constituait alors une activité importante. Les premières vendanges ont eu lieu en septembre.
    Certains vitraux de la cathédrale portent sur le thème des vendanges. Peut être que….!!! :idea:
    Anne-marie

  4. Bernard dit :

    Olivier,
    « Opus One  » pousse sur le terroir Marketing (  performance commerciale…)
    personnellement, je préfère « Opus Moine  »
    qui n’a rein voir avec l’Opus Deï   :-(

    là je sens que Denis va intervenir ..   ;-)

    Pensée du jour

    « non, les Grands Crus ne sont pas cuits… »

  5. Bernard dit :

    Marie-France, produire 800 000 bouteilles de vin sur 33000 m2 ….!*
    ou c’est le miracle de la multiplication des vins…
    ou tu rapportes ces chiffres après une dégustation d' »Ictus » :-)

    Je n’ai pas le plaisir de connaître ce vin et pourtant j’ai longue carrière de servant de messe derrière moi  : j’imagine que l’on déguste ce breuvage comme du « petit jésus en culotte de velours  » ;-)

    * il va falloir leur « coller un contrôle INAO… « 

  6. Bernard dit :

    Anne-Marie
    jai entendu des collégiens dans le train parler « Brice de Nice  » et non de Chartres… ;-)

  7. Vincent dit :

    C’est vraiment pas de chance; le vitrail qui évoque les vendanges est en cours de nettoyage et caché par des échafaudages. Je ne peux donc vous le montrer
    En plus les piles m’ont lachée. Mais j’ai sélectionné quelques vitraux que j’aurai plaisir à vous présenter bientôt; j’espère que ca marchera.
    Anne Marie

  8. Bernard dit :

    En attendant avec impatience les vitraux d’Anne-marie
    voici une scène de vendange extraite de l » ‘Hortus déliciarum* » l’encyclopédie d »Herrade Landsberg Abbesse au Mont Sainte Odile vers 1200 …

    678

     

    « jardin des délices » pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir « le dictionnaire de l’Oncle Iréné « 

  9. mfrance dit :

    Je viens de lire ton commentaire du 24 Octobre à propos de la quantité de vin produite par les moines. Dans mon résumé trop succinct, j’ai omis de préciser que des viticulteurs voisins fournissaient du raisin aux moines pour la fabrication de leur breuvage.

  10. denis dit :

    Je suis surpris. Vous êtes tous des béotiens en matière de vin. Personne ne parle du Vin (avec un V majuscule) de la Meuse. Heureusement que des palais intelligents savent le goûter et l’apprécier. N’est ce pas Lulu ? Sans oublier le Père Georges.
    Il existe toujours une réserve en Bretagne. Vous pouvez toujours passer pour le déguster.

  11. Bernard dit :

    Je comprends bien Denis que défende le VIn des Cotes de Meuse : c’est un vin de militant …     ;-)
    Je dois aussi reconnaitre que la qualité s’est nettement améliorée ces dernieres années : le réchauffement climatique dans ce cas, a du bon…
    et puis ce n’est pas à toi que je vais apprendre qu’il s’agit également d’un « vin de moines » puisque l’abbaye cistercienne de Saint Benoit en Woêvre avait des vignes à Vigneulles-les hattonchâtel

     

  12. Bernard dit :

    denis marie france est-ce que marie Pascale a pris le
    vous voir

  13. Bernard dit :

    au secours Jacques,
    y a des « MAUVAIS carActères » sur GLAUDINET …
    :-(

  14. denis dit :

    Bernard a dû faire une C… Puisque des lettres bizarres apparaissent en transparence. « Jacques au secours ».
    Pourtant, au retour d’un passionnant cours de grec, je lis en plus que Bernard reconnaît de grandes qualités au vin de la Meuse. Mieux vaut tard …

  15. admin dit :

    J’ai l’impression d’arriver aprés la bataille… car, de mon côté, je ne vois rien d’anormal (pas de lettre bizarre, encore moins de mauvais caratères !)

Laisser un commentaire