au secours

l’article sur le beaujolpif a disparu :-(

malgré moi

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à au secours

  1. denis dit :

    On arrête pas le progrès: demain midi je bois du Gaillac nouveau au Bureau. Après un excellent Sancerre rouge ce midi, c’est la descente aus enfers. Bernard, au secours, ils sont devenus fous !

  2. admin dit :

    Effectivement Bernard, je ne retrouve pas de trace…
    Je tente l’opération de la dernière chance en essayant de récupérer un « backup » de la base de données sur le site de l’hébergeur… sans garantie

  3. olive dit :

    Pourtant, d’habitude, le Beaujolais nouveau laisse des traces… ;)

  4. Bernard dit :

    Olivier, je te sens très en verve sur le sujet

    serais- tu par hasard sponsorisé par les châteaux bordelais

    dessine moi un mouton ………………………………………. Rothschild :-)

  5. olive dit :

    Pas du tout Bernard. D’ailleurs, puisque tu en parles, voilà une autre grande réussite marketing : le Mouton Cadet, ou comment vendre un vin « AOC Bordeaux » (ce qu’il y a de plus banal dans la région) à 8 euros la bouteille au lieu de 3!! 5 euros de plus pour la mention « Mouton » sur la bouteille, si ça c’est pas un bon coup marketing! ;)

  6. Bernard dit :

    Moi, si jétais « dans le marketing  » je l’aurais appelé
    « ‘Mouton Cadet à 5 pattes »

    sachant
    qu’un mouton à 5 pattes c’est très rare ..
    que ce qui et rare est cher
    donc un « Mouton Cadet à 5 pattes » serait très cher :-(

Laisser un commentaire